dimanche 15 mars 2020

Les masques de protection respiratoire


Norme EN149 masques de protection contre contre les particules solides et/ou liquides

Selon leur niveau de protection, les masques de protection son classés grâce à la norme EN149

Le masque FFP1

  • Pourcentage de filtration d'aérosols : 80 % au minimum.
  • Pourcentage de fuite vers l'intérieur : 22 % au maximum.
Il est principalement utilisé comme masque anti-poussières (très efficace pour le bricolage ou travaux divers). Les poussières peuvent en effet causer des maladies pulmonaires, telles que la silicose, l'anthracose et la sidérose (plus particulièrement les poussières de charbon, silice, minerais de fer, zinc, aluminium ou encore le ciment).

Le masque FFP2

  • Pourcentage de filtration d'aérosols : 94 % au minimum.
  • Pourcentage de fuite vers l'intérieur : 8 % au maximum.

Ce masque permet une protection dans divers domaines tels que l'industrie du verre, la fonderie, le bâtiment, l'industrie pharmaceutique et l'agriculture. Il arrête en effet les substances chimiques en poudre. Ce masque peut aussi servir de protection contre les virus grippaux comme la grippe aviaire ou le Syndrome respiratoire aigu sévère lié au coronavirus (SRAS) et également de la peste pulmonaire et la tuberculose.

Le masque FFP3

  • Pourcentage de filtration d'aérosols : 99 % au minimum. Et 99,95 % pour les P3.
  • Pourcentage de fuite vers l'intérieur : 2 % au maximum.
Le masque FFP3 est le plus filtrant des masques FFP. Il protège des très fines particules comme l'amiante et la céramique mais pas des gaz et notamment des nitreuses.

Réutilisation ou durée d'utilisation

Certains masques sont jetable mais réutilisables, les acronymes NR ou R permettent de faire la différence.

    NR : l'utilisation du demi-masque filtrant est limitée à une journée de travail. Il est non réutilisable.
    R : le demi-masque filtrant est utilisable plus d'une journée de travail. Il est donc réutilisable.

Protection contre les gaz

Dans certaines activités, des personnels peuvent être exposés à la fois à des agents biologiques et à des vapeurs ou des gaz nocifs. Il faut retenir que si les demi-masques jetables FFP1, FFP2 ou FFP3 protègent contre les aérosols, en revanche ils sont totalement inopérants contre les vapeurs ou les gaz. Ceux-ci ne peuvent être arrêtés que par des filtres spécifiques d’une famille de gaz.

Bien porter son masque

Bien porter son masque de protection

Norme EN405 contre les gaz et les vapeurs



Les masques contre les gaz et les vapeurs: en plus de la protection assurée contre les particules solides et/ou liquides selon le niveau de protection choisi, ils protègent contre les gaz et vapeurs grâce à des filtres.

Classe de filtres

  • classe 1 pour la plus faible capacité (galette),
  • classe 2 pour la capacité moyenne (cartouche),
  • classe 3 pour la plus grande capacité (bidon).
Face à la même concentration ambiante, un filtre de classe 3 aura par conséquent une autonomie d’utilisation plus longue qu’un filtre de classe 2 et, a fortiori, qu’un filtre de classe 1.
Le filtre est donc marqué selon le type et la classe : A1, A2, A3, AB2 (ou A2B2), etc.

À l’utilisation, un filtre anti-gaz de protection respiratoire devra par conséquent être remplacé périodiquement, et ce avant qu’il n’ait atteint sa saturation complète (ou son « claquage »)

Types de filtres

    A Gaz et vapeurs organiques - point d’ébullition > à 65 °C
    AX  Gaz et vapeurs organiques - point d’ébullition < à 65 °C
    B Gaz et vapeurs inorganiques
    E Gaz et vapeurs acides
    K Ammoniaque, dérivés aminés
    P Particules, aérosols solides et liquides
    Hg  Mercure
    NOx Vapeurs nitreuses et dioxyde d’azote
    CO Monoxyde de carbone

Pour en savoir plus

Aucun commentaire: