samedi 2 mai 2020

Prendre le changement par la main avant qu’il ne nous prenne par la gorge


La pandémie qui affecte l’ensemble de la planète a des conséquences tout à fait exceptionnelles.
Le Gouvernement français a pris des mesures pour limiter au maximum la progression de l’épidémie et atténuer ses conséquences économiques et sociales.

Malgré cela, l’activité économique s’est dégradée de façon très rapide et très préoccupante.
Afin qu’un drame économique et social ne vienne pas s’ajouter à un drame sanitaire, la CFTC considère qu’il est essentiel que l’activité économique reprenne progressivement dans des conditions de sécurité optimales pour les salariés.
PSA retail a mis en place un protocole de sécurité très strict dépassant les prescriptions qui ont pu être faites jusqu’à présent par le gouvernement et l’organisme de branche IRP auto solidarité prévention.
Au regard de ce qui a été entrepris, nous pensons que les conditions sont réunies pour reprendre progressivement l’activité. Le modèle organisationnel prescrit devra être confronté à la réalité et à ses aléas et être ajusté. Les solutions à engager devront être trouvées au plus près du terrain et par des actions concrètes, en concertation avec les salariés et les représentants du personnel.
La posture d’obstruction permanente à la reprise du travail est un suicide économique et social en sachant que le COVID-19 ne sera pas éradiqué avant des mois voire des années. La pérennité de certaines activités et des emplois qui en découlent pourrait être menacée si l'hémorragie n'est pas endiguée.
Pour la CFTC PSA retail, mieux vaut apprendre à vivre avec la menace sanitaire et s’y adapter en mettant tout en oeuvre pour la circonscrire plutôt que d'attendre qu'elle disparaisse d'elle-même alors que le tissu économique et social se consume.
Cette position que nous estimons responsable n’altère en rien notre détermination à nous assurer que la démarche de protection de la santé des salariés s’inscrive dans la durée et n’aille pas se heurter à des objectifs irréalisables ou incompatibles.
Nous serons aussi vigilants sur le fait que cette crise ne soit pas perçue par la Direction comme un prétexte pour s’attaquer aux acquis sociaux.

Aucun commentaire: