dimanche 5 juillet 2020

Risques psychosociaux - Ergonomie ce que l'on ne veut pas voir

Ergonomie charge mentale RPS

L’ergonomie physique

Elle s’occupe du lien entre le corps et le poste de travail, impliquant les outils, l’aménagement des bureaux ou les tâches à effectuer. L’ergonomie physique va par exemple servir à éviter les douleurs chroniques et les maladies professionnelles. Souvent, elle consiste à améliorer une posture, à offrir plus de variété dans les mouvements ou à soulager certains efforts répétitifs.

L’ergonomie cognitive

Cette forme d’ergonomie prend soin de tout ce qui concerne les processus mentaux. Les besoins de mémoire, la capacité à s’occuper de plusieurs tâches en même temps, le stress… Le principe de l’ergonomie cognitive est de diminuer la charge mentale des individus en mettant au point des solutions adaptées à chaque cas de figure.

L’ergonomie organisationnelle

L’ergonomie organisationnelle a un effet sur le corps autant que sur l’esprit. Il s’agit d’améliorer les méthodes de travail, la gestion des ressources collectives, l’aménagement des horaires ou encore de simplifier le travail à distance. Cette ergonomie bien spécifique s’appuie sur les rythmes physiologiques des individus.

Notre avis

Dans la plupart des grandes entreprises, seule « l'ergonomie physique » est abordée, car ses effets délétères sur la santé sont rapidement perceptibles et générateurs d'accidents du travail ou reconnus en tant que maladie professionnelle.
Les aspects « cognitif » et « organisationnel » sont totalement oubliés au détriment d'une population majoritairement maîtrise et cadre. Ces salariés sont les plus exposés au stress, ils consument peu à peu leur capital santé dans la quête sans fin d'objectifs surréalistes et antinomiques dans un environnement où ils disposent de moins en moins de moyens. Les contrôles et audits imaginés et mis en place par des personnes qui n'ont qu'une vague idée du travail réel et des difficultés du terrain se multiplient et viennent parachever cette machine à broyer les hommes.

Aucun commentaire: