samedi 14 novembre 2020

MIEUX TRAVAILLER ENSEMBLE DANS UNE ENTREPRISE PLUS JUSTE », DENIS JEAMBRUN

Militant chevronné et fort d’une riche expérience en entreprise, Denis Jeambrun a représenté la CFTC à l’occasion d’une audition de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale sur le partage de la valeur au sein des entreprises*. Quels sont les enjeux ?

Denis Jeambrun est nouvellement en charge de l’industrie aéronautique et défense à la fédération de la métallurgie CFTC. Avant, il a occupé la plupart des mandats syndicaux à Airbus.

Vous avez porté la voix de la CFTC devant des députés de la commission des affaires économiques sur le sujet du « partage de la valeur au sein des entreprises et ses conséquences sur leur gouvernance, leur compétitivité et la consommation des ménages ». Pour quelles(s) raison(s) cette problématique est-elle importante ?

Denis Jeambrun (DJ) : Pour être exact, il s’agit du partage de la valeur « ajoutée ». Mais la CFTC estime que le débat doit porter sur les profits réalisés par l’entreprise et non sur la valeur ajoutée telle que définie par la comptabilité nationale. Concrètement, la question est : « Que fait l’entreprise des profits qu’elle réalise ? » La CFTC revendique une répartition équitable entre les salariés (salaires), les actionnaires (dividendes) et l’entreprise (sous la forme des investissements de développement). Nous parlons donc des leviers pour concilier rémunération des salariés, rémunération des actionnaires et pérennité de l’entreprise … et par là même des emplois.

Aucun commentaire: